L’Hypertrophie Bénigne de la Prostate (HBP) : la phytothérapie comme solution alternative ?

L’Hypertrophie Bénigne de la Prostate (HBP) : la phytothérapie comme solution alternative ? 2

Selon l’IMSRU (Instituts Méditerranéens de Soins et de Recherche en Urologie), 80% des hommes de plus de 80 ans sont concernés par l’HBP. Plus de 2 millions d’hommes en France présentent une forme symptomatique qui peut causer beaucoup d’inconfort. Des études cliniques ont été menées pour démontrer l’effet bénéfique de la phytothérapie sur les symptômes de l’HBP (1)

L’HBP, hyperplasie de la prostate ou adénome prostatique : qu’est-ce que c’est ?

Ces trois termes sont synonymes et désignent une tumeur bénigne provoquant une augmentation du volume de la prostate. Les cellules musculaires se contractent également davantage. Ce gonflement et ces contractions exercent une pression sur la vessie et l’urètre perturbant le bon fonctionnement du système urinaire.

L’Hypertrophie Bénigne de la Prostate (HBP) : la phytothérapie comme solution alternative ? 3

L’augmentation du volume prostatique : caractéristique de l’HBP (2)

Les symptômes concernent majoritairement des troubles urinaires obstructifs tels que des difficultés à uriner, des envies fréquentes d’uriner (pollakiurie), des jets de volume restreint ce qui peut engendrer une mauvaise vidange de la vessie. Différentes complications peuvent être engendrées : infections urinaires, calculs vésicaux, insuffisance rénale …

Différents types de traitements pour soulager l’hypertrophie de la prostate

De nombreux médicaments existent pour atténuer les symptômes de l’HBP et ainsi assurer un meilleur confort urinaire aux hommes concernés. Des médicaments constitués d’extraits de plantes ont déjà été mis sur le marché. Le Permixon® (extrait du fruit de palmier de Floride, Serenoa repens) et le Tadenan® (extrait du prunier d’Afrique, Pygeum africanum) traitent les troubles mictionnels liés à l’HBP et ont des propriétés décongestionnantes sur la prostate.

L’hyperplasie de la prostate est également traitée par des alpha-bloquants qui permettent de détendre les muscles de la prostate et ainsi diminuer le blocage de l’écoulement de l’urine ; ou encore des inhibiteurs de la 5-alpha réductase. Ces inhibiteurs modifient la production d’hormones intervenant dans l’extension de la prostate et permettent donc ainsi un ralentissement de sa croissance et un soulagement des symptômes.

Dans les cas plus extrêmes, environ 10% des patients ont recours à la chirurgie pour une résection totale ou partielle de la prostate. Cette ablation peut se faire par endoscopie ou par chirurgie ouverte.

Ces traitements ne sont pas sans effets secondaires et sans risque. Le traitement médicamenteux peut notamment provoquer des troubles digestifs (nausées, constipations, diarrhées), des maux de tête ou encore des étourdissements.

Faire le choix de la phytothérapie pour mieux supporter son HBP

Contenus notamment dans des médicaments commercialisés comme le Permixon® ou le Tadenan®, l’écorce du prunier d’Afrique et l’extrait du fruit du palmier de Floride sont des extraits végétaux reconnus comme efficaces dans la diminution des symptômes de l’hyperplasie prostatique.

Leur richesse en phytostérols permettrait de réduire les pollakiuries nocturnes, de rendre les mictions moins difficiles et douloureuses et d’aider à la vidange complète de la vessie.

Les avantages de cette thérapie sont multiples : elle est souvent mieux tolérée par les patients et les effets secondaires sont peu fréquents et mineurs.

L’alliance de ces extraits de plante avec le zinc : une solution efficace pour lutter contre l’HBP

Le zinc est un oligo-élément intervenant dans la bonne santé prostatique et notamment dans la prévention d’apparitions de différents troubles comme l’adénome prostatique (ID EFSA 307). Une complémentation en zinc peut se révéler intéressante dans la prévention d’émergence des différents symptômes mais également dans leur réduction.

Les effets du zinc associés aux bienfaits des extraits de plante tels que l’écorce du prunier d’Afrique et l’extrait du fruit du palmier de Floride permettraient de soulager les symptômes de l’hypertrophie prostatique et de vous conférer un meilleur confort urinaire.

  1. Phytotherapy for benign prostatic hyperplasia Timothy J Wilt*, Areef Ishani, Indulis Rutks and Roderick MacDonald Minneapolis VA Center for Chronic Diseases Outcomes Research, 1 Veterans Drive (111-0), Minneapolis, MN 55417, US
  2. https://th.bing.com/th/id/R684b463de1dbdfaa6cbbd78a996c6e3f?rik=BaBgP%2bJCGgLrYg&riu=http%3a%2f%2fmedecinsansrendezvous.telequebec.tv%2fmedia%2fxym6iyukbfs9nr%2fmsrv_mainthumb%2fPHOTO_9-4-1_postate_INFO.png&ehk=N%2bc9%2fSVX8%2fwN0dprCe8OoC5QsQn%2bMdf8veNzqfzOUgI%3d&risl=&pid=ImgRaw
  3. https://www.santeonaturel.com/wp-content/uploads/2017/12/a_309.jpg
  4. https://idtools.org/id/palms/palmid/images/fs_images/landscape.JPG
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page