L’huile de foie de morue, un complément naturellement fortifiant

L'huile de foie de morue, un complément naturellement fortifiant 2

Bien qu’utilisée par les marins d’Europe du Nord depuis des générations, ce n’est qu’à la moitié du XIXe siècle que médecins et chimistes s’intéressent à la composition de l’huile de foie de morue, observant ses effets sur le rachitisme, les rhumatismes, la goutte et la tuberculose pulmonaire. Sa fabrication est simple, mais son goût est alors encore fameusement écœurant… Or, malgré cet inconvénient, la réputation et le succès de ce complément alimentaire ne se tarissent pas : quels en sont les bienfaits avérés ?

Un cocktail de vitamines A, D et E essentielles au bien-être 

C’est quand le monde médical découvrit les vitamines que l’huile de foie de morue fut considérée comme bien plus qu’un simple remède traditionnel ancestral. Les lipides contenus dans l’huile de poisson permirent en effet d’isoler la première bioactivité vitaminique, la vitamine D. Dès 1912, Casimir Funk affirme ainsi que des carences en vitamines sont à l’origine de nombreuses maladies jusqu’alors mystérieuses : dermatoses, lithiases, béribéri, scorbut, pellagre, maladie cœliaque… Pour rappel, la vitamine A assure l’intégrité de nos tissus : œil, peau, muqueuses, cheveux. Elle impacte aussi la production de lymphocytes T, augmentant la résistance immunitaire. La vitamine D contribue à la fixation du calcium et du phosphore sur les os et les dents : 80% étant synthétisés grâce à la lumière UV nous serions, en Europe du Nord, plus de trois quarts à être carencés l’hiver ! Son possible impact sur l’immunité est actuellement mis en lumière par certains scientifiques et gouvernements dans une visée de réduction du risque d’infection à la Covid-19. Quant à la vitamine E, il s’agit d’une grande protectrice cardio-vasculaire, avec une action anti-oxydante et anti-agrégante plaquettaire.

Oméga 3 : leur intérêt nutritionnel validé par la Commission Européenne

L'huile de foie de morue, un complément naturellement fortifiant 3

Dans les années 1970, deux médecins danois attribuent la rareté des troubles cardiovasculaires chez les Inuits du Groenland à leur consommation de poisson, plus de 20 fois supérieure à celle d’un Européen ! En effet, l’intérêt nutritionnel de l’huile de foie de morue ne réside pas seulement dans son apport en vitamines, mais dans la synergie de la totalité de ses composants, et notamment sa richesse en EPA et DHA, deux des acides gras essentiels polyinsaturés contenus dans les oméga 3. Ainsi, quarante ans plus tard, la Commission Européenne* reconnaît que les oméga 3 jouent un rôle bénéfique pour :

  • le développement normal du cerveau du fœtus et des nourrissons
  • l’entretien du fonctionnement normal du cœur
  • l’entretien d’une vision normale
  • le maintien d’une concentration normale de triglycéride dans le sang
  • le maintien d’une pression sanguine normale

* commissions de régulation EU 440/2011, 432/2012 et 536/2013

L’EPA veille plus particulièrement à la bonne santé cardio-vasculaire, et la DHA aux fonctions cognitives : en effet, 60% de la masse du cerveau se constitue d’acides gras, dont les deux tiers de type oméga 3 ! Ces derniers ne peuvent être produits par l’organisme et doivent donc être apportés par l’alimentation.Les oméga 3 ont un impact général sur l’équilibre émotionnel, améliorant la transmission de l’influx nerveux. De récentes études tendent également à démontrer leurs vertus anti-inflammatoires et modulatrices de l’immunité.

L’huile de foie de morue : astuces et précautions

L'huile de foie de morue, un complément naturellement fortifiant 4

L’huile est recommandée pour veiller à la croissance des jeunes enfants, et peut aider en cas d’hyperactivité. Elle est utile aux personnes âgées – une population à risque de perte osseuse et de fragilité cardio-vasculaire – ainsi qu’en adjuvant de certains traitements médicamenteux. Elle servira aussi en cas de convalescence, et pour les organismes fragilisés par la pollution, le manque de luminosité, ou la consommation régulière d’alcool et de tabac. Une complémentation en huile de foie de morue peut s’effectuer en prise occasionnelle ou en cure de 1 à 3 mois, par exemple au changement de saison. Les femmes enceintes et allaitantes sont invitées à prendre l’avis de leur médecin traitant.  Oméga 3 et vitamines liposolubles étant mieux assimilés accompagnés d’un corps gras, il est recommandé de prendre l’huile au cours d’un repas. Parce que l’organisme stocke ces vitamines  dans les tissus et le foie, un surdosage entraîne un risque de toxicité : veillez à respecter la dose journalière indiquée et à ne pas associer l’huile avec d’autres compléments ou médicaments contenant des vitamines A et D. Elle est également contre-indiquée en cas de prise   d’anticoagulants.

Conseils pour une alimentation variée riche en oméga 3

Dans notre alimentation, le rapport idéal serait de 1/3 d’oméga 3 pour 2/3 d’oméga 6. Nous en sommes généralement loin, et consommons pour la plupart une écrasante majorité d’oméga 6 ! Il est important de veiller à un apport quotidien en oméga 3 et vitamine E, cette dernière protégeant les oméga 3 de l’oxydation. Pour cela, plusieurs solutions savoureuses s’offrent à vous : 

  • Variez les huiles ! Privilégiez les huiles d’olive et de coco pour la cuisson et utilisez, à froid, celles de noix, noisette, germe de blé, chanvre, colza, cameline…
  • Décorez vos plats avec une petite poignée d’oléagineux (amandes, noix, noisettes…) ou une cuillère à soupe de graines de tournesol, lin, chia ou de pignons de pin.
  • Consommez régulièrement petits poissons gras, crustacés, œuf à la coque et/ou algues.
  • Faites des cures de micro-algues comme la spiruline ou la klamath.
  • Misez sur l’avocat et les légumes à feuilles vert foncé (épinards, blettes, chou kale…)
  • Essayez le souchet, petit tubercule méconnu de la taille d’une noisette qui se consomme tel quel, en farine ou sous forme de boisson végétale.

Recette : tartinade de foie de morue

Le foie de morue se déguste en entrée tel un pâté, en salade, ou accompagné par exemple de pommes de terre vapeur. Il permet aussi de confectionner d’excellentes tartinades.

Mixer :

  • 1 avocat
  • 1 boîte de foie de morue fumé au bois de hêtre
  • le jus d’1/2 citron vert
  • quelques brins d’aneth et/ou de coriandre
  • 1 oignon frais émincé ou 1 échalote
  • sel, poivre
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page